Lorsqu’on débute, la création d’entreprise est toujours une belle aventure.

Nouveau départ, liberté de faire ce que l’on aime, devenir son propre patron… Autant d’éléments qui nous poussent à franchir le pas avec excitation 🥳.

Mais au fil du temps, ce petit paradis peut rapidement se transformer en enfer sur terre.

Journée surchargée, solitude, relationnel difficile, difficulté à développer son entreprise…

Bref, ce n’est pas si rose 😕.

Car l’indépendance exige de l’autonomie, de la discipline et le goût du risque.

Et de nombreux obstacles jonchent la route des entrepreneurs et si l’on n’y prête pas suffisamment attention, ils peuvent nous amener rapidement au burnout

Dans cet article, nous verrons les signaux d’alarme à surveiller, ainsi que les solutions pour éviter de sombrer.

Adepte de Pinterest ? Epinglez-moi 😏

4 indicateurs à surveiller pour éviter le burnout

1. Votre travail quotidien devient une corvée

Premier signe révélateur : le plaisir que vous avez dans votre travail est en chute libre. 

En tant qu’entrepreneur, vous avez la chance de pouvoir faire exactement le job que vous souhaitez.

Si au quotidien, votre travail ne vous procure pas de plaisir, alors attention.

Peut-être vous-êtes-vous éloignée de votre cœur de métier, ou bien passez-vous trop de temps à gérer des tâches annexes qui ne vous intéressent pas ?

Faites un bilan de vos activités sur une semaine type. 

Sans vous en rendre compte, vous passez peut-être la plupart de votre temps à gérer des problèmes qui vous empêchent de progresser et vous donnent l’impression de ne pas faire ce que vous aimez vraiment…

Sans parler de votre zone de génie qui passe à la trappe.

2. Vous travaillez trop

Nous avons tous besoin de faire des pauses régulièrement et de prendre du recul sur notre travail.

Lorsque vous êtes salarié, les horaires imposés offrent naturellement un cadre de travail bien défini.

Le problème en tant qu’entrepreneur, c’est que vous êtes la seule personne à pouvoir vous fixer des limites.

Il est fréquent de faire déborder ses journées de travail jusqu’à tard le soir (oui je suis aussi passée par là 🙈). 

Non, ce n’est pas parce que vous travaillez plus que vous gagnez plus !

Et pour être totalement transparente avec vous : mon chiffre d’affaire ne cesse d’augmenter pour mes deux entreprises, alors que je travaille beaucoup moins depuis la naissance de mon fils.  

Trop travailler c’est aussi prendre le risque de s’épuiser.

Fatigue + stress = le combo gagnant pour un bon burnout !

Vous devez absolument vous définir un cadre de travail clair avec des horaires réguliers.

C’est aussi important pour préserver votre vie personnelle et la séparer franchement de votre vie professionnelle.

3. Vous vous mettez trop de pression

Vous avez envie que tout soit parfait. 

La perfection est une caractéristique fréquente chez les personnes qui finissent en burnout. 

C’est tout à votre honneur, mais chercher la perfection est une quête perdue d’avance puisqu’elle n’existe pas.

Acceptez l’idée que certains éléments puissent encore être améliorés dans votre entreprise et que vous y travaillerez au fil du temps.

Lâchez prise et essayez de vous ménager en étant plus indulgente avec vous-même.

4. Vous êtes seule

L’isolement et la solitude font partie des plus grands dangers de l’entreprenariat, surtout si vous êtes seule à la tête de votre entreprise.

Votre conjoint travaille peut-être de son côté, vos enfants sont à l’école et vous vous retrouvez seule chez vous.

Vous ne bénéficiez plus des interactions quotidiennes que vous aviez en tant que salariée. 

Et parfois, le changement est brutal.

Si l’isolement vous pèse, alors attention à ménager cet aspect de votre vie pour éviter de faire un burnout.

Quelles sont les solutions pour éviter le burnout ?

1. Encadrez votre travail

Essayez le plus possible de vous mettre des limites pour ne pas crouler sous le travail et continuer d’avoir des moments de repos :

  • Fixez-vous des horaires de travail et tenez-les
  • Séparez le plus possible vie pro / vie perso en délimitant des plages de travail pour mieux cloisonner votre vie professionnelle, ou en choisissant 2 adresses mails différentes (une pour le pro, une pour le perso), deux téléphones différents, etc.
  • Les jours de vacances, coupez VRAIMENT avec votre entreprise

Il est important d’avoir cette démarche pour ne pas laisser votre activité envahir l’ensemble de votre quotidien.

2. Entretenez des relations sociales

Si vous avez du mal à supporter la solitude, essayez au maximum d’avoir des interactions avec les autres. 

Faites des activités ou allez travailler dans un espace de co-working par exemple.

Vous pouvez aussi intégrer un réseau de professionnels indépendants : le meilleur moyen pour discuter de ses problèmes et échanger ses « tuyaux ».

Envisagez aussi les terrasses et les cafés pour vous imprégner d’une ambiance vivante.

Parfois il suffit de peu pour soulager le sentiment d’isolement.

3. Soyez indulgente avec vous-même

Ne vous mettez pas une pression hors du commun. Gardez des charges de travail réalistes sans que cela ne vienne déborder trop souvent sur votre vie personnelle.

Acceptez également l’idée que vous ne pourrez pas toujours satisfaire tout le monde, et que tout ne sera jamais parfait.

Concentrez-vous sur vos forces et sur la satisfaction client.

Prenez également soin de vous et de votre santé.

Enfin, prenez le temps de savourer vos réussites, mêmes minimes, et de les partager avec vos proches.

4. Apprenez à déléguer

Votre travail doit rester avant tout un plaisir. 

Si aujourd’hui vous vous retrouvez noyée dans des tâches annexes, songez à déléguer les tâches qui ne vous emballent pas.

Une des raisons majeures d’un burnout est la perte de sens dans son travail et le fait de le vivre comme un enfer plutôt qu’un plaisir.

Evitez de faire les choses machinalement. 

Réfléchissez sérieusement aux solutions possibles pour vous aider à garder une forme de plaisir quotidien dans votre activité. 

Articles sur la même thématique

Envie d'aller plus loin ?

L’agenda CréAnVie vous aide à :

  • définir et spécifier vos objectifs,
  • identifier vos points-forts, vos atouts mais aussi vos obstacles et points de progrès,
  • identifier vos ressources, vos talents, vos valeurs, votre potentiel,
  • vous reconnecter avec qui vous êtes vraiment,
  • reprendre le contrôle de votre vie,
  • retrouver l’énergie et la motivation,
  • mettre en place un plan d’action et obtenir les résultats que vous méritez.