Aujourd’hui, vous vous sentez triste et démotivée. Vous n’arrivez pas à avancer dans votre projet.

Tout vous semble vain et  difficile. Vous doutez profondément du sens de votre activité.

Et puis soudain, le sourire revient. Vous proposez une nouvelle offre, vous faites des ventes, et vous êtes heureuse.

Vivez-vous souvent ce type d’ascenseur émotionnel ?

Les émotions sont présentes dans tous les domaines de notre vie, et en tant qu’entrepreneur nous n’y échappons pas.

Le problème, c’est que si vous ne les contrôlez pas, elles vous submergent et finissent par avoir un impact significatif sur votre activité.

Une entreprise qui dure ne se base pas sur la motivation ou les émotions du moment, mais sur la discipline.

Alors comment détecter ses émotions ?

Comment reprendre le contrôle et en faire des alliés à votre service ?

Comment limiter l’influence des émotions négatives sur vos journées de travail ?

C’est ce que nous verrons dans cet article à travers une méthodologie simple en 4 étapes  😉.

.

1. Détecter les émotions récurrentes

La première étape, c’est de lister toutes les émotions que vous vivez à travers votre activité :

  • Joie
  • Tristesse
  • Colère
  • Désespoir
  • Dégoût
  • Etc…

Soyez la plus exhaustive possible. Remémorez-vous un maximum de situations.

C’est bon ?

Maintenant, à côté de chaque émotion, notez la récurrence de celle-ci.

  • « Faible » indique que vous ressentez rarement cette émotion dans votre quotidien d’entrepreneur
  • « Normale » indique que vous ressentez de façon régulière cette émotion
  • « Elevée » indique que vous ressentez fréquemment cette émotion.

Vous avez maintenant une prise de conscience active sur les émotions que votre activité vous procure, et la fréquence à laquelle vous les ressentez.

Peut-être que vous êtes la plupart du temps joyeuse et motivée, et c’est génial !

Ou alors vous réalisez que votre entreprise est surtout une source de stress et d’angoisse…

Pas de panique.

On va maintenant essayer de trouver la racine de ces émotions pour apprendre à les contrôler.

2. Trouver la source des émotions

Toute émotion à une source.

Souvent on se laisse porter au quotidien par des automatismes sans réfléchir.

Et c’est tout le piège.

Pour reprendre le dessus sur vos émotions, vous devez détecter vos schémas automatiques et les déconstruire.

Pour chaque émotion listée dans la partie précédente, je vous propose de faire une introspection et de réfléchir à ce qui la provoque :

  • Un évènement particulier (un retard, une annulation, un mail…) ?
  • Une pensée (idée, croyance, opinion, jugement…) ?
  • Un comportement (inapproprié ou approprié, irrespectueux…) ?

Ce sont généralement les 3 éléments déclencheurs.

Prenez le temps de faire cet exercice. Il vous aide à détecter les schémas automatiques.

Exemples de schémas : mail d’un client insatisfait => démotivation.

Retard d’un partenaire => colère

Nouvelle vente => euphorie

Etc…

3. Comprendre les besoins cachés

A ce stade, vous avez conscience des émotions ressenties ainsi que les déclencheurs pour chacune d’entre elles.

Maintenant, essayez de comprendre pourquoi ces émotions se déclenchent à ces moments précis.

Chaque émotion désagréable traduit un besoin non comblé.

Peut-être que lorsque vous vous démotivez à cause d’un retour client négatif, c’est parce que vous avez l’impression de ne pas être reconnue pour votre travail, ou bien le syndrome de l’imposteur se déclenche…

Peut-être qu’un lancement raté vous fait peur parce qu’il remet en question votre besoin de sécurité financière.

Si vous prenez le temps d’analyser chacune de vos émotions et des situations dans lesquelles elles se déclenchent, vous réaliserez très vite qu’elles sont toutes liées à vos besoins.

Je vous invite donc pour chaque émotion négative qui s’active dans une situation donnée à comprendre le besoin sous-jacent qui n’est pas satisfait.

  • Quelles sont vos pensées à ce moment précis ?
  • Qu’est-ce que ça réveille en vous ?
  • Pourquoi pensez-vous ressentir cette émotion ?

C’est une étape importante pour mieux appréhender votre fonctionnement interne.

4. Comment faire de vos émotions vos nouveaux meilleurs amis

Vous avez fait le plus dur.

Maintenant que vous avez conscience de vos émotions, de leurs sens et des moments où elles se manifestent, vous pouvez les contrôler… et en faire vos meilleurs alliés.

Comment faire ?

A chaque fois que vous ressentez une émotion négative, domptez-là avec une stratégie précise.

Voici les 3 meilleures :

  • Marquez un temps d’arrêt et respirez profondément. Toutes les émotions sont passagères. Si vous prenez un peu de recul, la tempête s’estompe tout naturellement. Vous sentez la négativité arriver ? Arrêtez-tout et respirez un grand coup.
  • Faites de la pleine conscience. Reconnaissez l’émotion que vous traversez et laissez-la passer sans jugement. Ne cherchez pas à l’intensifier ou à l’atténuer. Écoutez simplement votre ressenti sans intervenir mentalement.
  • Mettez-vous à l’action. On a vu que les émotions proviennent d’un évènement, d’une pensée ou d’un comportement. Si vous ressentez une émotion négative, pensez à autre chose, provoquez un autre évènement ou adoptez un comportement qui vous rend heureuse !

Essayez ces différentes stratégies et conservez celle qui fonctionne le mieux pour vous.

Conclusion

Les émotions peuvent être vos meilleures amies comme vos pires ennemis. Tout dépend ce que vous en faites.

Dans cet article, on a vu une méthodologie pas à pas pour les identifier et empêcher la négativité de vous dévorer.

Il ne reste plus qu’à passer à l’action !

Articles sur la même thématique

Cet article vous a plu ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard 😏!