Questionner ses pensées ?

Mais pourquoi donc 😲 ?

Peut-être que l’idée de challenger votre mental vous paraît saugrenue.

Après tout, si nous émettons une pensée, c’est qu’elle a un sens, n’est-ce pas ? 

Oui c’est vrai, mais pas nécessairement celui que vous imaginez.

Aujourd’hui, j’aimerais vous inviter à réaliser un exercice impactant.

Celui de détacher vos pensées de la réalité, et ainsi les remettre en question pour prendre du recul sur des schémas bien ancrés. 

Comment questionner ses pensées pour les challenger, faire le tri entre le vrai et le faux, et mieux contrôler vos réactions émotionnelles ? Je vous dis tout 🧐.

Adepte de Pinterest ?

Epinglez-moi 😏

Le piège de la pensée automatique

La pensée automatique est un discours spontané, que l’on se répète à soi-même mais qui passe souvent inaperçu auprès de la conscience. 

Les pensées automatiques ont tendance à se manifester dans l’action et engendrent une suite de réactions stéréotypées face à une situation.

C’est ce qui fait que nous allons nous empêcher de passer à l’action lorsque l’on se sent fragilisé…

Parce que nos pensées ne cessent de nous dire que nous sommes nulles, que nous ne valons rien 🤯…

Et que nous les croyons dur comme fer ! 

Nos pensées influencent les situations que nous vivons

Une fois que l’on comprend ce que sont les pensées automatiques, on comprend par ricochet que nous réagissons rarement à une situation…

Mais bien plus fréquemment à une perception de la situation.

La fameuse “vue de l’esprit”. 

Et cette interprétation n’est pas forcément en adéquation avec la réalité des choses.

Avez-vous déjà vécu cette expérience ? Celle où vous vous mettez à extrapoler une situation ? 

Vous envoyez par exemple un CV pour une offre d’emploi et la réponse tarde à arriver. Vous commencez ainsi à penser que votre CV n’a pas été retenu, que l’employeur l’a probablement à peine considéré, et qu’il n’est pas vraiment digne d’intérêt. 

S’en suit plusieurs journées de morosité où vous vous sentez moins que rien, piégée, incapable d’atteindre vos objectifs.

Et bien entendu, cela vient complètement faire écho à votre pensée automatique qui vous dit que oui : vous êtes nulle c’est vrai !

Finalement, à aucun moment la raison n’est entrée dans l’équation.

À aucun moment vous n’avez questionné vos pensées en vous demandant si l’employeur avait reçu beaucoup de CV, s’il avait eu le temps de lire votre candidature, ou si votre CV était encore sur une pile de documents. 

Et quand bien même votre profil ne l’intéresserait pas…

Est-ce que cela veut dire que vous ne valez rien ?

Apprendre à faire confiance à sa capacité de raisonnement

Vous êtes capable de raisonner.

Vous le faites au quotidien. 

Lorsque vous voyez une pub à la télé et que l’on vous vante les mérites d’une lessive extraordinaire, vous enclenchez un processus de questionnement et d’ancrage dans le réel pour interroger les apparentes vérités exposées.

De la même manière, vous ne prenez pas pour argent comptant tout ce que les autres vous disent, qu’il s’agisse de proches ou de moins proches (médecins, personnalités publiques, etc).

Cela prouve donc que votre esprit est capable de faire une distinction entre discours et réalité.

Et pourtant, cette fine intuition semble s’évaporer lorsqu’il s’agit de soi.

Non ?

Et c’est à ce moment-là que nous laissons tout le champ libre à notre propre petite musique, aux pensées négatives et aux croyances limitantes.

Alors comment faire taire concrètement cette musique dissonante et questionner ses pensées

Challenger ses schémas de pensées

Pour remettre en question une pensée il faut procéder par étape. 

Mener l’enquête

Comme toujours, le plus simple est de commencer par un état des lieux de la pensée telle qu’elle nous arrive. 

Et comme lorsque l’on mène une enquête et que l’on cherche à collecter des indices, il est important d’aller chercher des preuves qui vont attester ou contrer notre pensée 🧐. 

Reprenons notre exemple du CV sans réponse.

Si vous estimez que vous n’êtes pas à la hauteur du poste et que c’est la raison pour laquelle on ne vous recontacte pas, commencez par vous demander ce qui justifie cette pensée. 

Et si non, quelles preuves avez-vous en votre possession (dans votre parcours, votre formation, vos expériences) qui justifient que vous êtes au contraire totalement taillée pour cet emploi ?

Penser en plusieurs dimensions

Une fois les preuves réunies, essayez-vous à d’autres interprétations. 

Quelles raisons autres qu’un manque d’intérêt pourraient justifier qu’un appel se fasse tarder 😏 ?

Serait-il acceptable de supposer que :

  • Un grand nombre de candidatures a été envoyé et que les recruteurs ont besoin de temps pour les lire et les trier ?
  • Le processus de recrutement au sein de l’entreprise est soumis à certaines règles et des tiers sont impliqués selon un planning plus ou moins long ? 

Par ailleurs, pensez- vous que toutes les personnes qui attendent un appel elles aussi, réagissent de la même manière que vous ? 

Ou, au contraire, se peut-il que cette conclusion à laquelle vous avez abouti n’appartienne qu’à vous, en raison de vos schémas de pensée ?

(Attention, il y a peut-être un piège dans cette question 😜).

Faire le tri et gagner en confiance en soi

En questionnant ainsi vos pensées, vous allez opérer un véritable tri, et à terme gagner en confiance, en estime de vous et…

En sérénité !

Lorsque la pensée est avérée, vous pourrez ainsi adapter vos comportements et émotions pour mieux vivre la situation.

(Voire même empêcher votre esprit de partir dans un scénario catastrophe).

Et quand la pensée sera identifiée comme fausse ou limitante, vous aurez une véritable opportunité de la démonter pièce par pièce, pour laisser place à la réalité et ainsi augmenter votre estime personnelle.

Etes-vous prête à mener cet exercice au quotidien ?

Articles sur la même thématique

Envie d'aller plus loin ?

L’agenda CréAnVie vous aide à :

  • définir et spécifier vos objectifs,
  • identifier vos points-forts, vos atouts mais aussi vos obstacles et points de progrès,
  • identifier vos ressources, vos talents, vos valeurs, votre potentiel,
  • vous reconnecter avec qui vous êtes vraiment,
  • reprendre le contrôle de votre vie,
  • retrouver l’énergie et la motivation,
  • mettre en place un plan d’action et obtenir les résultats que vous méritez.