Dans la vidéo, l’auteur met l’accent sur la planification de ce qui est réellement important : ce qui nous apporte de la valeur dans notre vie. Reprenez votre diagnostic (module 1 de la formation) pour déterminer ce qui est réellement important pour vous : votre boussole. Ces éléments seront à planifier dans vos semaines et mois à venir.

Je vous propose de suivre 2 matrices pour vous aider à déterminer vos réelles priorités. Prenez-en connaissance, puis téléchargez et complétez la fiche action de la leçon.

1. Matrice d’Eisenhower

tmp_2F59460_2F1549473690039_2Feisenhower.png

« Ce qui est important est rarement urgent, et ce qui est urgent est rarement important » (Dwight David Eisenhower)

La matrice d’Eisenhower est un outil très précieux pour vous aider à passer à l’action. Elle vous permettra de classer vos activités en 4 catégories, et ainsi, faire plus facilement la différence entre ce qui est urgent, ce qui est important, et ce qui ne l’est pas. De quoi faire le tri, vous organiser sereinement, et optimiser au mieux votre temps.

  • Quadrant 1 : les tâches importantes et urgentes. Exemples : préparer mon voyage (départ demain), répondre aux emails urgents, préparer le repas de tout à l’heure, terminer mon dossier. Ces tâches sont à planifier dans vos to-do-list hebdomadaires et à réaliser en priorité.
  • Quadrant 2 : les tâches importantes mais considérées comme non urgentes. Exemples : préparer le prochain voyage, rendre visite à ma meilleure amie, faire du rangement dans mon bureau, lire le dernier livre que j’ai acheté, participer à un stage de méditation, arrêter de fumer. Nous oublions trop souvent de planifier ces tâches, pourtant essentielles à notre bien-être. Elles doivent faire partie de votre planification de la semaine et des mois à venir. Vous pouvez tout à fait programmer des objectifs sur du plus ou moins long terme pour vous aider à suivre votre boussole. D’où l’importance d’une planification annuelle, trimestrielle, mensuelle et hebdomadaire pour ce type de tâche.
  • Quadrant 3 : les tâches urgentes mais peu importantes. Exemples : terminer le dossier de ma collègue, faire les soldes avec ma fille (alors qu’elle peut y aller avec une copine), consulter mes notifications. Vous pouvez refuser, déléguer ou reporter ces tâches qui ne doivent pas vous prendre plus de temps que nécessaire (au détriment d’autres tâches importantes).
  • Quadrant 4 : les tâches non urgentes et non importantes. Exemples : regarder la dernière série à la mode, trouver un cadeau pour l’anniversaire de maman (dans 6 mois), refaire la peinture du salon. Ces tâches doivent être planifiées avec parcimonie ou vous pouvez tout simplement les oublier.

2. Matrice Gain/Effort

tmp_2F59460_2F1549473817399_2Feffort_gain.jpg

La Matrice Gain/Effort vous aidera à prioriser. Elle est très utile pour la prise de décision dans la programmation de projets. Elle utilise deux axes différents Gain/Effort pour hiérarchiser les activités à réaliser en priorité.

  • Activités avec un gain élevé et un faible effort : « gain rapide ». Se concentrer en priorité sur ses activités à haut retour sur investissement.
  • Activités avec un gain et un effort élevés : « projet majeur ». Ces activités sont importantes, elles ne doivent pas vous éloigner des gains rapides.
  • Activités avec un gain et un effort faibles : « remplissage ». A réaliser avec modération.
  • Activités avec un gain faible et un effort élevé : « labeur ». Faible retour, investissement important : ce sont des activités à délaisser.

Cette matrice vous permet de donner la priorité aux activités à fort impact. A vous ensuite de les planifier dans le temps en considérant leur urgence et leur importance (matrice d’Eisenhower).

tmp_2F59460_2F1549473935777_2Fmatrice_effort_gain.png

Téléchargez et complétez la fiche action de la leçon.